Sélectionner une page

Le RSCC présent à la 83 ème Semaine Fédérale de Cyclotourisme de Loudéac -31 juillet au 07 août 2022, dans les Côtes d’Armor.

Après Cognac et Valognes, Olivier et moi-même nous nous retrouvons parmi les 7500 cyclos présents à Loudéac. Au fil de la semaine, nous allons rouler avec de nombreux cyclos rencontrés lors d’autres rassemblements nationaux ou internationaux (SF précédentes, séjours FFCT, concentrations, semaines européennes ou tout simplement sorties dominicales). Le monde du cyclotourisme est petit.

Malgré l’expérience de la Fédération dans le domaine de l’organisation, la récupération des dossiers le samedi est une vraie galère. Bordel intégral et cluster garanti ! Par contre, le Village est grand et il y a beaucoup d’exposants (matériel de vélo soldé, produits régionaux).

Viviane et moi avons choisi d’être hébergés chez l’habitant (nuit + petit dèj) et comme d’habitude, c’est super- super. Nos hôtes habitent dans Loudéac même et sont très sympas. Nous passerons avec eux une excellente semaine. Certains autres cyclos sont hébergés jusqu’à 20km du Village et doivent venir en voiture pour prendre les départs le matin et rentrer le soir. Nous, non et heureusement, notre hébergement est tout près du Village.

Olivier campait et résidait donc sur l’hippodrome de Loudéac, directement dans le Village mais en plein soleil !

Dès le samedi d’arrivée, la nourriture (repas du soir) laisse grandement à désirer et tout le monde gueule ! Ca va s’améliorer un peu au fil du temps mais ça, c’était très moyen.

Sept jours de vélo nous sont proposés qui nous permettent de sillonner la région d’est en ouest et du nord au sud. Tous les jours, 5 circuits en boucle de 50 à 160 km sont fléchés, au choix. Juste à rouler et acheter le PN du midi (sinon acheter aux ravitos mais il faut faire la queue). Un 300 et un 600 sont même proposés au cours de la semaine.

Beaucoup de monde au départ du Village de la SF le matin et sur les premières dizaines de km, mais au fil du temps et des séparations des parcours, la fréquentation des routes faiblit. Parfois, on est tout seul sur les + grands parcours et ça en devient inquiétant ! Beaucoup de ravitos sur les parcours (tout y est payant par contre). L’ensoleillement était au top tous les jours. Trop pour certains d’entre nous (moi). Heureusement qu’en fin de semaine, le vent se levait en cours de matinée.

Au fil de la semaine, nous avons accumulé les km et le dénivelé (la Bretagne, surtout dans les Côtes d’Armor, n’est pas plate) avec plus ou moins de facilité. J’ai refait le mur de Mûr de Bretagne et il y avait de nombreuses patates à de 15% tous les jours.

Olivier étant tjrs sur les + grands parcours possibles (P5, nous plutôt P4), nous ne nous sommes presque pas vus sur la route. De toute façon, il roule trop vite pour moi et ma femme…

Bilan : 800 km dans la semaine.

À Bientôt !

Franck