Sélectionner une page

47 partants pour ce BRM 400 organisé par le CJF-Fleury les Aubrais .

Le départ a 5 h, tous groupé  ont a roulé avec le bloc jusqu’a Chateaudun, à partir de ĺà, plusieurs groupe ce sont constitué, je me suis trouvé un groupe avec une moyenne qui me convient parfaitement (23/25 kmh ), je m’amusais juste à accélèrer dans les côtes.

Je retrouvais des copains avec qui j’avais fais la « réconciliation « , ou d’autre BRM depuis le début de l’année . 1er arret pour tamponner la carte a La Ferte Bernard, on en profite pour que ce soit une boulangerie histoire de ce manger un petit truc, on repart je suis toujours avec le meme groupe un peu plus d’une quinzaines de cyclos . Je discute pendant un moment avec un grd gaillard qui ma reconn , parceque j’avais fais le 200 de Chartres (sont club) Il me raconte son PBP qu’il a fait et qui est mon objectif pour 2023, il me donne pleins d’info et de conseil .

On passe par Montmirail, qui se trouve en haut d’une bosse, ensuite une bonne bosse pas pentu mais trés longue on arrive enfin au 2 eme CP a Vrigny, chez l’organisateur de se brevet qui aussi le président qui ce situe dans un chateau on en profite pour faire une pause d’une petite demi-heure tout en mangeant le ravito offert est bien fourni. Ensuite c’est valloné mais sans grosse difficulté, ca roule assez fort, on arrive a Mortagne au Perche au km 261 3 eme CP, on trouve un café pour le tampon il y a déja un gros groupe de cyclo, ceux qui etait juste devant nous, on refait sa journee au cafetier, chacun demandant au minimum un soda, je repart avec un groupe qui finalement sera composé moitié avec celui avec qui j’étais et moitié avec celui qui etait devant avant l’arret, c’est rigolo.

C’est toujours  valloné on roule bien, c’est agréable on est 12 a roulés, juste avant le 300, une belle bosse nous attend les bras ouvert, les gars commence a etre usé, je commence a avoir faim, je me décide de m’arreté dans un village pour manger le ravito que je m’étais préparé. Le reste du groupe continu , ils s’arreteront 20 km plus loin au CP 4. Une voiture s’arrete, et dedans il y avait 2 bénevole et le président qui remontais le parcours, pour voir si personne n’etait en déchéance , ils on decidé de faire un ravito.là ou j’étais, c’était le bienvenu, j’ai pu manger et boire a volonté.  Je repars avec un gars du club de Meaux, on arrive 20 km plus loin pour le CP 4 a Brou km 327, on fait la photo/pancarte, apres cette ville, la beauce arrive, c’est moins vallonné , le vent est plus présent et le soleil ce couche, et de longue route droite interminable nous attendent.

On roule a deux, longtemps, on commence a etre usé par le vent de fac , on regarde derriere nous et on aperçois pleins de lumieres, c’est le groupe que j’avais laissé avant Brou que nous avions dépasse car il ce sont arreté manger dans un kebab a Brou. On decide de lever le pied et de se laisser rattraper, pour etre bien au chaud jusqu’a la fin, il nous reste a ce moment là 60km  On roule de nuit, il faut etre vigilant, la fatigue est là et c’est long, on arrive enfin dans la banlieue d’Orléans, et apres des sprints dans la ville pour finir les dernieres forces qui nous reste on arrive a la salle d’accueil ou une bonne soupe bienvenu nous attend.