Sélectionner une page

Armando, Baptiste, Djamel, Jean-Pierre, Julien, Sébastien et Pierre se sont donnés rendez-vous près de Sallanches les 13 et 14 juin pour se confronter aux 2 parcours concoctés par Baptiste et Sébastien. Ce week-end a été programmé pour pallier au report (lié à la crise sanitaire) de la cyclosportive Mègève Mont-Blanc.

13 juin :
Départ matinal le dimanche (accompagnés par 2 cyclos voisins pour l’occasion Christian et Sylvain) pour 20 km de plat dans la vallée avant de commencer les festivités alpestres,

  • le col de Romme avec ses 9km à 8,5% de moyenne mais les terribles 11% sur les deux premiers kilomètres.
  • courte descente vers « le reposoir » avant d’attaquer le col de la Colombière avec une nouvelle montée de plus de 7 kilomètres de nouveau à 8,5% de moyenne. Cette fois-ci ce sont les 2 derniers kilomètres qui sont difficiles avec une pente à 10% et un soleil de plomb
  • nous nous laissons griser par la descente vers St Jean de Sixt en passant par le grand Bornand mais pour mériter le pique-nique qui restera longtemps graver dans la mémoire des participants, car il faut gravir une « petite bosse » imprévue , pleine de gravillons, de 2,5 kilomètres à plus de 9% de moyenne pour mériter sa pause et son sandwich. Un grand merci aux accompagnatrices pour la livraison du ravitaillement.
  • après ce moment de récupération et de restauration nous repartons pour la dernière difficulté du jour, le col des Aravis en passant par La Clusaz qui nous propose une montée plus facile que les précédentes (6/7% sur 11 kilomètres) sur le dénivelé mais rendue très compliquée par la chaleur au dessus de 30 degrés
  • le reste de la sortie (une quarantaine de kilomètres) oscillera entre descente, faux plat et vrai petite bosse

14 juin :
Départ le lundi matin en voiture pour établir un camp de base sur le parking de l’Intermarché de Praz Sur Arly pour un aller retour vers le sommet du col des Saisies, 14 kilomètres à 6, 7 % de moyenne avec quelques hectomètres flirtant avec les 10%.
La fatigue de la veille dans les jambes nous fait vite comprendre que cette montée unique sera bien suffisante pour clore notre expédition 2021 dans les Alpes.

Le bilan statistique individuel de ces 2 jours est de 155 km pour un peu plus de 3400 mètres de D+ avec un point culminant du week-end à 1658 mètres.

Sur l’ensemble du séjour l’ambiance fut excellente et décontractée, les temps sur les vélos se sont faits en roulant groupés sur les parties planes et descendantes, chacun montant les cols à son rythme avec une pause sur chaque sommet pour recomposer le groupe. Tous les participants sont tout de même impatients de retrouver les routes « toutes plates » du 77 tout en imaginant un nouveau futur week-end Alpestre regroupant encore plus de membres du club.

PS : la médaille du meilleur grimpeur du week-end est attribuée à l’unanimité des participants à Julien